Fiche conseil : anticiper la perte d'autonomie

Assistance personne âgée

Après le "3e âge", l'augmentation de l'espérance de vie a fait apparaître un "4e âge" qui s'accompagne de plus en plus souvent de perte d'autonomie dans les gestes quotidiens. Celle-ci se définit par le fait de ne plus pouvoir effectuer seul les actes essentiels de la vie quotidienne : faire sa toilette, s'habiller, se déplacer et se nourrir. On parle de dépendance lorsque cette perte survient et qu'elle est définitive.

Des besoins accrus

Les personnes devenues dépendantes doivent donc être très entourées : aide-soignante, aide-ménagère, auxiliaire de vie se relaient à leur domicile tout au long de la journée et parfois même la nuit.

Lorsque l'état de santé ne permet plus un maintien à domicile, un placement en établissement spécialisé est envisagé. À domicile comme en établissement, le coût de la dépendance est très élevé, pouvant aller jusqu'à 2 500 € par mois (hors les frais de médicaments et de soins infirmiers).

Une prise en charge insuffisante

Bien sûr, l'État intervient dans la prise en charge de ces coûts, principalement au travers de l'Aide Personnalisée à l'Autonomie. Malheureusement, cette prise en charge n'est que partielle : les personnes âgées dépendantes et leurs proches doivent financer une part de l'aide, rendue indispensable par l'état de santé.

Des contrats d'assurance, souscrits lorsque la personne est encore totalement autonome, permettent de diminuer la charge financière imposée à la personne elle-même et/ou à ses proches en cas de perte d'autonomie.

L'AGPM a conçu un contrat adapté à ses problématiques, l'assurance dépendance "AGPM Autonomie".
Imprimer la fiche conseil
AGPM Assurance Epargne Santé Prévoyance
Fiche téléchargée sur le site : www.agpm.fr