Bien préparer ses vacances

Quelques astuces avant de prendre la route pour que le voyage ne devienne pas un cauchemar !

Bien préparer son véhicule

Voiture, départ en vacances
  • Vérifiez l'état des pneumatiques et leur pression, sans oublier ceux de la remorque ou de la caravane s'il y a lieu, notamment en cas de fortes chaleurs.
  • Evitez de trop charger le véhicule, respectez les charges autorisées et répartissez le poids des objets sur l'ensemble du véhicule.
  • Ne posez pas d'objets sur la plage arrière car ils réduisent la visibilité et risquent de se transformer en projectile en cas de freinage brutal.

Organiser son trajet

  • Informez-vous sur les prévisions de trafic et les conditions météorologiques.
  • Etudiez l'itinéraire complet (autoroutes, routes et petites routes).
  • Evaluez le temps de parcours en intégrant des arrêts toutes les deux heures.
  • Ecoutez les radios diffusant l'information routière, notamment le 107.7 sur autoroute.
  • Circulez si possible les jours les moins chargés en trafic pour voyager détendu.

Prendre soin du conducteur

  • Faites une bonne nuit de sommeil avant de prendre le volant pour un long trajet. Evitez de partir après une journée de travail.
  • Evitez l'alcool et les repas copieux et tout ce qui peut contribuer à une perte de vigilance. Soyez attentif si vous prenez des médicaments, certains sont incompatibles avec la conduite.

Pendant le voyage

S'arrêter régulièrement

  • La fatigue au volant est insidieuse. L'arrivée des crampes, la tête et les paupières lourdes, les difficultés à se concentrer, l'envie de bailler sont les premiers signes de fatigue. Dans ce cas, arrêtez-vous pour vous reposer et étirez-vous avant de partir.
  • En cas de forte chaleur, n'hésitez pas à boire régulièrement.

Avoir un bon comportement

Sur la route des vacances, comme le reste du temps, respectez les limitations de vitesse et adaptez-la aux événements (pluie, orage, chantier, travaux), sans oublier de respecter les distances de sécurité.

Voiture, départ en vacances Pour éviter que vos chers bambins ne transforment votre trajet en chemin de croix, quelques précautions s'imposent.
On ne le répétera jamais assez, attacher son enfant peut lui sauver la vie. Céder au refus d'un enfant de s'attacher pour avoir « la tranquillité » n'est pas une solution. Une bonne explication permettra sûrement de le convaincre, et le geste de s'attacher deviendra pour lui naturel. Cela aura d'autant plus d'impact si vous donnez l'exemple. Rappelez-vous que lors d'un choc à 50 km/h, un enfant de 30 kg devient une masse de près d'une tonne, ce qui représente un danger pour lui-même et les passagers à l'avant.

Vérifier le confort de votre enfant

  • Prenez le temps de vous asseoir à l'arrière, de vérifier s'il y fait trop chaud, s'il y a des reflets de soleil…
  • Vérifiez si votre enfant est correctement habillé : l'hiver retirez les doudounes, l'été attention à la climatisation.
  • Prévoyez des pauses pendant le voyage. Laissez les petits sortir de l'auto et libérer leur énergie. Faites de même, vous n'en serez que plus alerte.
  • Informez votre enfant de la durée exacte du voyage : à la sempiternelle question « quand est-ce qu'on arrive ? », ne répondez pas « bientôt », mais donnez une réponse concrète.
  • Prévoyez de quoi le divertir (livres, jeux, lecteur DVD, tablette…). Vous pouvez aussi jouer à des jeux le long du trajet : recherchez certains types de véhicules, d'édifices, d'arbres, de personnes.
Parents, n'oubliez jamais que vos enfants à l'arrière du véhicule enregistrent votre comportement de conducteur. Demain, ils reproduiront ce qu'ils ont vu.



AGPM Assurance Epargne Santé Prévoyance
Fiche téléchargée sur le site : www.agpm.fr