Les conseils en risques domestiques

Prévenons l'incendie

Un incendie d'habitation c'est :

Rapide : on n'a que trois minutes pour agir ou fuir lorsque le feu débute.

Toxique : les fumées toxiques perturbent les fonctions mentales, motrices et sensorielles des victimes ; ces dernières sont rapidement dans l'incapacité de fuir.

Chaud :
l'air atteint 600 ° C en moins de 5 minutes. L'air trop chaud devient irrespirable et brûle les poumons des victimes.

Noir :
à cause des suies noires qui envahissent l'espace, il y fait noir, même en plein jour, ce qui rend difficile l'évacuation au delà des cinq minutes.

L'incendie de nuit :


L'incendie de nuit est le plus meurtrier. Le feu se déclenche pendant que tout le monde dort et couve pendant plusieurs heures avant que les flammes n'apparaissent. Pendant ce temps, les fumées, très toxiques (responsable de 80 % des décès), se propagent et asphyxient les victimes endormies : il suffit d'un ou deux kilos de combustible pour que les gaz de combustion tuent une famille entière.

La défaillance de l'installation électrique :

Ce type d'incendie est particulièrement grave lorsqu'il se produit dans une chambre d'enfant : prise surchargée, ampoule halogène qui éclate parce que l'enfant envoi un objet dessus, petit chauffage électrique radiant qui enflamme la couette ou vêtement posé sur un radiateur électrique, sont des causes fréquentes d'incendie d'habitation se déclarant dans les chambres.

Nombreux organismes peuvent vous aider à trouver les financements nécessaires à la mise en sécurité de votre installations électrique : ANAH (Agence Nationale pour l'Amélioration de l'Habitat) ANIL (Agence Nationale d'Information sur le Logement), ADIL (Agence Départementale d'Information sur le Logement). Si vous percevez des allocations familiales, votre caisse peut également vous proposer un crédit à très faible taux pour ce type de travaux.

Bon à savoir :
Les habitants du Nord et de l’est de la France, zones d’utilisation de bois résineux, sont particulièrement exposés au risque d’incendie de cheminée. Le ramonage est donc essentiel.

L'enfant qui manipule une flamme vive :

Les jeux d'enfants avec briquet, allumettes et pétards sont responsables de nombreux incendies. Trop d'incendies sont déclenchés par les enfants au moment des fêtes : fête de Noël, anniversaires, 14 juillet...

Tous les enfants doivent apprendre un jour à craquer une allumette, à la jeter au bon endroit, à utiliser un briquet, à éteindre une bougie : tant qu'ils ne sont pas en mesure de faire cet apprentissage, mettez hors de leur portée les allumettes, les briquets et les bougies.

Des installations de chauffage en bon état :

Faites ramoner les conduits d'évacuation des appareils de chauffage comme ceux des cheminées au moins une fois par an, avant l'hiver. Mettez un grillage ou un part feu devant vos cheminées à foyer ouvert. Lorsque vous utilisez un produit inflammable, faites-le dans une pièce qui ne comporte pas de feu : cuisine, salon etc. Ouvrez les fenêtres avant de les utiliser. Ne laissez jamais un produit en aérosol près d'une source de chaleur.

Savez-vous qu’un détecteur avertisseur de fumée peut vous sauver la vie ? Dans les pays où les logements sont équipés de détecteurs avertisseurs de fumées (93% des habitations aux Etats-Unis, 82% au Royaume Uni, et entre 66 et 98% dans les pays scandinaves), le nombre d’incendies d’habitation et le nombre de morts sont divisés par 2 !

Quelques chiffres sur l’incendie d’habitation en France :

  • 250 000 sinistres incendies d ’habitation sont enregistrés chaque année par les compagnies d’assurance.
  • On estime qu’un Français sur 3 sera victime d’un incendie d’habitation au cours de son existence
  • On dénombre chaque année 10 000 victimes et 77 000 habitations détruites entièrement ou gravement endommagées
  • 70% des feux se déclarent le jour
  • 70% des décès sur feux surviennent la nuit
  • 1 incendie domestique sur 4 est dû à des installations électriques défectueuses
  • 10% des incendies sont dus à la présence de produits inflammables situés près d’une source de chaleur
  • 6% des incendies sont dus au mauvais fonctionnement d’appareils de chauffage
  • 14% des incendies sont déclenchés par les enfants
  • 40% des incendies graves sont provoqués par les inserts
  • 600°C : c’est la température atteinte dans une pièce en feu depuis 3 minutes.

Les bons gestes face à un feu :

Il dépend de la situation dans laquelle vous vous trouvez. Un comportement peut être bon dans un cas et mauvais dans l'autre. Le feu prend chez vous.Il s'agit d'un feu naissant: un bout de votre canapé se consume lentement ou votre corbeille à papier flambe sous votre bureau.

Vous avez le temps de l'éteindre avec une bassine d'eau ou avec un petit aérosol à fonction extinctrice.

Il s'agit d'un feu qui couve à votre insu :

Lorsque vous vous en apercevez, il y a déjà beaucoup de fumée dans l'appartement. N'oubliez pas que c'est la fumée qui tue, pas les flammes.

  1. Fermez la porte de la pièce où le feu a pris et le robinet du gaz
  2. Ne perdez pas de temps à appeler les pompiers, quittez immédiatement votre appartement avec toute votre famille !
  3. Fermez bien la porte de votre appartement afin que le feu ne se propage pas aux autres appartements
  4. Ne prenez pas l'ascenseur mais l'escalier pour descendre. Un court-circuit est toujours possible. L'ascenseur pourrait se bloquer entre deux étages.
  5. Appelez les pompiers et ne remontez pas dans votre appartement sans leur autorisation, même si le feu vous semble s'être éteint de lui-même !


Imprimer la fiche conseil

Retour aux fiches
AGPM Assurance Epargne Santé Prévoyance
Fiche téléchargée sur le site : www.agpm.fr