La ceinture de sécuritéSi tout le monde bouclait sa ceinture, environ 1000 vies seraient sauvées chaque année, sans compter les souffrances épargnées aux blessés.

Le non-port de la ceinture de sécurité reste l’un des principaux facteurs de mortalité.

Dès 20 Km/h, un choc subi sans ceinture peut être mortel.


Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire pour tous les passagers sur tous les trajets car dans les accidents de la route le taux de mortalité est 5 à 6 fois plus élevé sans ceinture.

Son efficacité

Pour une efficacité optimale, la ceinture de sécurité doit être bien ajustée afin que le corps soit solidarisé avec le siège du véhicule. Tous les dispositifs visant à la détendre pour « plus de confort » viennent diminuer son efficacité et risquent de provoquer de graves traumatismes.

En cas de choc, force de retenue :
  • avec les bras 50 Kg,
  • avec les jambes 70 Kg,
  • avec la ceinture 3 tonnes.
Le risque de blessure et de mort est le même à l’avant qu'à l’arrière.

Suite à un choc, un passager non ceinturé à l’arrière sera projeté vers l’avant et pourra venir s’écraser contre les occupants des places avant avec une force de plusieurs tonnes.

Pour tous les passagers d’un véhicule, une collision ou un choc à 50 Km/h correspond à une chute du 4ème étage, soit environ 10 mètres.

Ne cherchez pas à vous retrouver entre le marteau et l’enclume.

La proportion de tués parmi les personnes qui portaient leur ceinture est plus de deux fois inférieure à celle des conducteurs qui n’en portaient pas.

L’efficacité est aussi démontrée à l’arrière et les études indiquent que 1000 vies pourraient être sauvées chaque année si tous les occupants des véhicules de tourisme bouclaient leur ceinture.

Efficacité de la ceinture de sécurité suivant les types de chocs

prévention ceinture de sécurité


Sources Renault et laboratoire d’accidentologie et de biomécanique (Renault – PSA)
Plus la vitesse est élevée et plus la ceinture de sécurité perd de son efficacité. Rappelons-nous que l’énergie cinétique augmente avec le carré de la vitesse.

Les enfants

Les accidents de la route représentent la première cause de mortalité chez les enfants de moins de 10 ans.
Les enfants doivent être transportés au moyen de dispositifs de retenue ayant fait l’objet d’une homologation européenne identifiable par cette étiquette.

Pour un bon confort et une bonne efficacité, les dispositifs doivent être adaptés à la morphologie, à l’âge et au poids de l’enfant.

  • De la naissance à 13 Kg :
    Lit nacelle ou siège placé dos à la route. (Attention pour les sièges placés à l'avant, veillez à désactiver l'airbag)
  • De 9 à 18 Kg :
    siège à harnais ou siège à réceptacle (attention : le harnais doit être bien ajusté à la taille de l'enfant).
  • Plus de 15 Kg (jusqu'à 10 ans) :
    siège ou coussin rehausseur en complément des ceintures de sécurité adulte (attention : la ceinture ne doit pas passer au niveau du cou de l’enfant).

La poussée est telle qu’au cours d’un choc à 50 Km/h, un enfant de 20 Kg devient un projectile d’une demi tonne, s’il n’est pas maintenu par un système de sécurité adapté.

  • Quelques conseils
Ne jamais asseoir un enfant sur un siège enfant lorsque le milieu des oreilles dépasse le haut du siège.
Eviter d’employer le siège du grand frère, il y a de fortes chances pour que celui-ci soit obsolète.
Préférer acheter un modèle récent plus performant.

  • De bonnes raisons
Un bébé n’est pas en sécurité dans les bras d’un adulte lui-même attaché.
Dès 20 Km/h, un choc peut être mortel.
Les petits trajets habituels sont loin d’être les plus sûrs.
Les enfants acceptent très bien le port de la ceinture si les explications sont claires et si l’habitude est prise assez tôt.

Les sanctions

Les risques du non-port de la ceinture de sécurité sont bien connus : ils comportent au « mieux » un retrait de 3 points sur le permis de conduire et une amende de 135 €, mais ils conduisent surtout à une mise en danger de sa vie et de celle d’autrui.

Conclusions

Des idées fausses

  • "La ceinture de sécurité est dangereuse, elle peut se bloquer en cas d’accident et je risque de ne pas pouvoir sortir de ma voiture…"
    Faux : en cas d’accident, sous la violence du choc, la ceinture constitue la seule chance de rester conscient pour quitter rapidement le véhicule.

  • Le port de la ceinture de sécurité n'est obligatoire pour les passagers :
    Faux : Elle doit être bouclée par tous les passager du véhicule.

  • "La ceinture ne sert à rien pour les petits déplacements…"
    Faux : Les trois quarts des accidents mortels se produisent dans le département où est immatriculé le véhicule.

  • "La ceinture c’est mon problème, ça ne concerne pas les autres si je n’en mets pas…"
    Faux : Le port de la ceinture relève du civisme. Les accidents de la route coûtent très cher à la collectivité (secours, hôpital, rééducation…).

Imprimer la fiche conseil

Retour aux fiches
AGPM Assurance Epargne Santé Prévoyance
Fiche téléchargée sur le site : www.agpm.fr