Le trajet quotidienTous les jours, sur des trajets de courte distance, le non-respect des règles et le manque de vigilance tuent :

  • trajet domicile-travail,
  • trajet domicile-école,
  • trajet domicile-courses…

74% des accidents mortels ont lieu lors des trajets quotidiens ou de courte durée.
Trajet connu = risque accru

Le trajet domicile-travail


  • Il représente 13% du nombre total des tués de la route.
  • La tranche horaire où le risque d’accident est le plus grand se situe entre 06h00 et 09h00.
  • La journée du vendredi représente 20% des tués.

Le trajet domicile-école

  • Les victimes sont pour la plupart des retraités (environ 80%) ou des piétons (environ 71%).
  • Les vendredis et samedis sont les plus meurtriers.
  • La tranche horaire 09h00 – 12h00 représente 30 à 35% des tués.
  • Les trajets « domicile-courses » représentent 300 morts par an et plus de 1 000 blessés.

Le trajet domicile-courses

Les victimes sont pour la plupart des retraités (environ 80%) ou des piétons (environ 71%).

  • Les vendredis et samedis sont les plus meurtriers.
  • La tranche horaire 09h00 – 12h00 représente 30 à 35% des tués.
  • Les trajets « domicile-courses » représentent 300 morts par an et plus de 1000 blessés.

Les raisons

  • le retard, le stress, les problèmes d’ordre personnel ou professionnel,
  • l’habitude tue : deux tiers des accidents ont lieu à moins de 15 km du domicile (« on connaît bien la route ! »),
  • la vitesse non adaptée aux circonstances de la circulation (« il n’y a jamais personne à cet endroit ! »),
  • le non respect des règles sous prétexte que l’on est sur un trajet familier (« on adapte son propre code de la route ») et la vigilance diminuée.
  • La négligence du port de la ceinture de sécurité (conducteur et passager).

Le risque d’avoir un accident sur des trajets courts est très important (environ 85% des accidents de la circulation).

Conduire un véhicule n’est pas un acte anodin, soyez très attentifs,  n’ayez aucune certitude mais plutôt des doutes sur ce que vont faire les autres.

N’oubliez pas que la route évolue à chaque seconde, même dans le cas d’une route connue (à 3 km/h il vous faut la longueur d’un bus pour vous arrêter).


Imprimer la fiche conseil

Retour aux fiches
AGPM Assurance Epargne Santé Prévoyance
Fiche téléchargée sur le site : www.agpm.fr