Que faire en cas d’inondation ?

Que faire en cas d’inondation ?

Avec plus d’un quart de la population française exposée, les inondations sont le premier risque naturel en France.

Dues à des crues, des débordements de cours d’eau et/ou des effets de ruissellement, les inondations sont de plus en plus fréquentes du fait du changement climatique et menacent aussi bien le matériel (habitation, voiture, infrastructures…) que les personnes qui y sont confrontées.

Face à ce risque, il est essentiel d’être préparé pour limiter les dégâts.

Que vous habitiez en zone à risque ou non, le Groupe AGPM vous donne quelques conseils* pratiques pour savoir comment agir en cas d’inondation.

*Les conseils de cet article sont donnés à titre indicatif et ne sauraient engager la responsabilité du Groupe AGPM.

Comment se préparer avant une inondation ?

Bien qu’il s’agisse d’un phénomène naturel dont il est difficile de prédire l’intensité et la localité exacte, vous pouvez vous préparer à un risque d’inondation grâce à quelques actions simples.

1. Se renseigner sur l’exposition de votre habitation aux inondations

Savez-vous si votre logement a été construit en zone inondable ou s’il y a des précédents d’inondations dans votre commune ? La prévention et le renseignement sont des étapes primordiales pour vous protéger face au risque d’inondation.

l’exposition de votre habitation aux inondations

Pour en savoir plus sur votre exposition au risque d’inondation, rendez-vous au service urbanisme de la mairie de votre commune.

Demandez si un Plan de Prévention des Risques d’Inondation (PPRI) existe et s’il existe un historique des inondations passées.

Vous pouvez aussi consulter le site Géorisques pour connaître les risques par zones géographiques et vous rendre sur la plateforme nationale collaborative de repères de crues Vigicrues mise en place par le gouvernement pour connaître plus précisément l’historique de montées des eaux dans votre localité.

2. S’informer de la météo en avance

Comme la majorité des événements climatiques, les inondations peuvent survenir sans prévenir. Toutefois, la fiabilité météo de plus en plus précise permet régulièrement de pouvoir anticiper les épisodes d’inondations à venir.

S’informer de la météo en avance

Restez attentif aux annonces et aux appels à la vigilance émis par Météo France pour éviter de vous faire surprendre par une inondation.

Dans le cas d’un risque sévère d’inondation, des messages d’alertes peuvent également vous être transmis par la télévision, par SMS, via les réseaux sociaux du ministère de l’Intérieur ou par le Système d'Alerte et d'Information aux Populations (SAIP) qui émet un signal d’alerte générale à la population.

Bon à savoir :

Sensibilisez également vos enfants et vos proches aux alertes pour leur donner les bons réflexes en cas d’inondation !

3. Vérifier que votre logement et votre voiture sont bien assurés

Faire le point sur ses contrats d’assurance avec un conseiller est un réflexe important pour être toujours bien couvert.

Vérifier que votre logement et votre voiture sont bien assurés

Quel que soit le moment de l’année, faites un bilan sur votre assurance auto ou encore votre assurance habitation avec votre conseiller pour vérifier que vos garanties correspondent toujours à votre situation actuelle et mettez à jour des informations si nécessaire via votre Espace Personnel.

Si vous habitez en zone inondable, pensez à informer votre assureur.

Dans le cas d’un risque d’inondation futur, pensez également à prendre des photos de votre habitation à l’intérieur et à l’extérieur mais aussi de vos effets personnels assurés afin de pouvoir conserver une preuve de l’état de vos biens avant un éventuel sinistre.

4. Mettre à l’abri les éléments importants

Maintenant que vous connaissez le risque d’inondation que vous pourriez subir, il est temps de mettre à l’abri tous les éléments qui ont de l’importance.

Numérisez vos papiers importants (les factures par exemple) et gardez-les sur une clé USB, un disque dur ou sur un cloud sécurisé. Cela vous permettra de simplifier les démarches auprès de votre assureur en cas de dommages sur vos biens assurés.

Mettez également les papiers originaux dans un endroit sécurisé à l’abri d’une éventuelle submersion.

5. Préparer un kit de survie et un refuge en hauteur

Lampes torches, bouteilles d’eau potable, radio, cordes, sacs plastiques, bâches : mettez à votre disposition un ensemble d’objets et de matériaux essentiels qui pourront vous aider en cas d’inondation.

En cas de coupure d’électricité, vous pourrez ainsi conserver de la lumière grâce aux lampes torches ou encore protéger votre mobilier avec des bâches étanches et solides.

Pensez également à avoir un téléphone portable 100 % rechargé avec vous !

Comment se protéger pendant une inondation ?

Aïe, vous êtes en alerte inondation, la pluie ne cesse de tomber et l’eau commence à monter… Vous devez désormais agir pour vous mettre en sécurité et protéger votre habitation.

1. Fermer toutes les portes et fenêtres

Pour éviter à l’eau de s’infiltrer chez vous, fermer les portes et les fenêtres de votre logement. Vérifiez que les ouvertures sont closes pour que l’eau ne puisse pas pénétrer facilement dans votre maison ou votre appartement.

2. Couper l’électricité et le gaz de votre logement

En cas d’inondation, il est recommandé de couper l’électricité de votre habitation ainsi que le gaz. Vous devez également vérifier que votre citerne à fioul est bien fermée si vous en possédez une.

En cas d’orage et de foudre, veillez à couper l’électricité au plus tôt pour éviter un risque d’incendie.

3. Surélevez vos équipements et mobilier

Surélevez vos équipements et mobilier

Si vous le pouvez, surélevez autant que possible tous les appareils et le mobilier qui craignent le contact de l’eau. Il peut s’agir de votre petit électroménager (grille-pain, micro-onde, blender…) ou de petits meubles.

Mais attention : ne perdez pas trop de temps dans cette étape !

Il est nécessaire d’agir vite et de cibler les équipements essentiels à protéger pour rapidement vous mettre en sécurité.

Le saviez-vous ?

Mettre des objets à l’abri est plus efficace que d’empêcher l’eau d’entrer chez vous.

4. Assurez-vous d’être à l’abri

Assurez-vous d’être à l’abri

Durant toute l’alerte inondation, vérifiez que vous êtes en sécurité et bien à l’abri.

Dans le cas où vous seriez en danger immédiat, ne vous préoccupez pas du matériel et de votre logement et essayez d’interpeller les secours pour évacuer au plus vite.

Tentez d’évacuer vous-même uniquement si les accès sont suffisamment dégagés et ne franchissez jamais un cours d’eau, même en voiture.

Ne sous-estimez pas la force de l’eau : le courant peut être plus fort que vous ne le pensez et l’eau peut transporter des matériaux et éléments très dangereux pour votre sécurité, même en voiture.

Si vous n’êtes pas en danger, vous pouvez aider vos voisins.

Pensez à intervenir en priorité auprès des personnes âgées et handicapées.

5. Suivez les consignes d’évacuation

Pendant une alerte inondation, il est primordial de suivre toutes les consignes d’évacuation données par les autorités et les secours présents sur place.

Pour rappel, voici 4 consignes à suivre pendant un épisode d’inondation.

  • N’allez pas chercher vos enfants à l’école ou à la crèche

    Si vos enfants ne sont pas avec vous, n’allez pas les chercher en pleine inondation. Un protocole de mise en sécurité et d’évacuation obligatoire existe dans tous les établissements scolaires, périscolaires et en garderie pour assurer la sécurité de tous les enfants et leurs accompagnants en cas d’événement climatique tel qu’une inondation soudaine.

  • Laissez les lignes téléphoniques libres

    Sauf pour demander de l’aide aux autorités compétentes, évitez d’utiliser les lignes téléphoniques fixes et mobiles pour laisser les lignes libres et utilisables pour les secours.

  • Évitez de vous déplacer en zone inondée

    Excepté en cas de nécessité absolue, ne tentez pas d’aller voir ce qu’il se passe dehors à pied ou en voiture. Même si le chemin vous semble bien connu, les routes inondées peuvent être de véritables pièges. Des plaques d’égouts peuvent par exemple avoir sauté et être entrainées dans l’eau.

  • Évitez d’aller chercher votre voiture dans un parking souterrain

    Si votre voiture est garée dans un garage en sous-sol ou dans un parking souterrain, n’essayez pas d’aller la chercher. Vous pourriez être coincés en sous-sol sans possibilité d’en sortir. N’allez chercher votre véhicule qu’en cas de demande des autorités et secours présents sur les lieux.

6. Attendez les secours

Attendez les secours

Rendez-vous dans votre zone de refuge en hauteur où se trouve votre kit de survie et attendez les secours. Eux seuls sont à même de vous aider à évacuer en sécurité et de vous donner les consignes en fonction de l’état de l’inondation en cours.

Si votre zone de refuge semble pouvoir être menacée par la montée des eaux, contactez les secours pour leur demander une solution d’évacuation rapide et leur donner votre position.

Que faire après une inondation ?

L’alerte est levée, vous pouvez reprendre le cours normal de votre vie… ou presque. En effet, une inondation laisse souvent derrière elle des dégâts plus ou moins importants.

Une fois l’alerte terminée, si votre logement a été touché, il est temps de reconstruire et d’agir étape par étape.

1. Constatez les dégâts et prévenez votre assureur

Constatez les dégâts et prévenez votre assureur

Après une inondation, constatez les dégâts et contactez rapidement votre assureur et votre service d’assistance inclus dans votre contrat d’assurance habitation.

Photographiez les biens endommagés et les endroits pouvant prouver la hauteur de l’eau dans votre logement au moment de l’inondation.

Ne jetez rien avant le passage de l’expert mandaté par votre compagnie d’assurance !

C’est l’expert qui constatera les dégâts pour vous permettre d’être indemnisé en fonction des garanties prévues dans votre contrat d’assurance.

Vous pouvez cependant lister et stocker les biens inutilisables puis faire des devis de réparation ou de remplacement des biens auprès d’entreprises spécialisées.

Bon à savoir :

Si votre véhicule a été endommagé par les inondations, vérifiez les garanties de votre contrat d’assurance auto ou d’assurance deux-roues et contactez votre assureur pour déclarer le sinistre.

2. Nettoyez les lieux

La phase de nettoyage peut ensuite entrer en action. L’eau d’une inondation entraîne avec elle des phénomènes d’humidité qui peuvent avoir de grosses conséquences sur votre logement, vos biens et votre santé.

Pour nettoyer les lieux, commencez donc par vous protéger avec des bottes et des gants et agissez par étapes :

  • Ouvrez toutes les ouvertures possibles pour aérer au maximum

    Ouvrez toutes les ouvertures possibles pour aérer au maximum

    S’il ne pleut plus et que le temps est suffisamment sec, aérez votre habitation au maximum pour faire sécher les murs et faire évacuer l’humidité.

    Si vous avez du papier peint sur les murs, décollez-le pour éviter les moisissures dues à l’humidité de votre logement.

  • Mettez le chauffage en marche

    Le plus rapidement possible, allumez votre système de chauffage. Cela permettra de faire évaporer l’humidité ambiante. N’utilisez pas de chauffage mobile à pétrole ou à gaz qui pourraient augmenter l’humidité ambiante.

    Attention : si vos installations électriques semblent avoir été endommagées, contactez immédiatement un professionnel !

  • Lavez, aérez et séchez les appareils et le mobilier touchés

    Si vos meubles ou vos appareils électriques ont été touchés, sortez-les à l’extérieur (si possible) lavez-les et séchez-les pour éliminer les traces d’humidité au maximum.

    Cette étape est indispensable avant de rebrancher vos appareils électriques (machine à laver, réfrigérateur, sèche-linge par exemple).

    Uniquement si le temps est redevenu sec, laissez votre mobilier à l’air libre pour qu’il puisse sécher complètement.

3. Adoptez des règles d’hygiène post-inondation

Subir une inondation peut avoir des conséquences sanitaires graves. Si vous avez été victime d’une inondation, il est essentiel d’adopter des règles d’hygiène précises pendant plusieurs jours après l’événement climatique subi.

  • Ne buvez pas l’eau du robinet

    Ne buvez pas d’eau du robinet

    L’eau du robinet est souvent impropre à la consommation après une inondation. Buvez de l’eau minérale en bouteille pour éviter tout risque de contamination par l’eau.

    De la même façon, utilisez de l’eau pure ou désinfectée avec seulement 2 ou 3 gouttes de javel par litre pour laver votre vaisselle et faire votre ménage.

  • Jetez la nourriture touchée par l’eau et l’humidité

    Si des aliments ont été touchés par l’eau ou sont humides, jetez toutes les denrées.

    Aussi, jetez toute la nourriture décongelée due à une longue coupure d’électricité pour éviter les intoxications alimentaires.

  • Ne ramassez pas les animaux morts

    Un chat, un chien, une souris : les animaux sont aussi victimes des inondations. Si vous trouvez un animal mort chez vous ou ailleurs, ne le ramassez pas pour éviter les contaminations.

    Même s’il s’agit d’un animal que vous connaissez, signalez seulement la présence de l’animal mort aux autorités ou à la mairie pour obtenir une intervention sécurisée.

  • Désinfectez vos éventuelles plaies

    Désinfectez vos éventuelles plaies

    Si vous avez été blessé pendant l’inondation ou que vous aviez une plaie avant l’événement climatique, il est important de surveiller votre blessure.

    En effet, l’humidité ambiante peut avoir des conséquences néfastes sur la cicatrisation de votre plaie. Désinfectez soigneusement votre blessure et consultez un médecin rapidement si votre plaie tarde à cicatriser ou montre des signes d’infection.

Vous avez vécu un sinistre ?
Le Groupe AGPM est à vos côtés pour surmonter cette épreuve.

En cas de besoin d’accompagnement, contactez notre partenaire IMA Assistance :

0 800 75 75 75

ASSISTANCE EN CAS DE BESOIN :

Prenez contact avec IMA Assistance (7j/7, 24h/24)

ou au 0033549757575 (depuis l’étranger)

Vous pouvez également déclarer un sinistre directement depuis votre Espace Personnel.