Les conseils en risques routiers

Une sensibilisation dès le plus jeune âge

Une sensibilisation dès le plus jeune âgeLa sécurité routière est l’affaire de tous. La plupart des accidents sont dus à un comportement inadapté. L’éducation à la conduite et à la sécurité routière s’inscrit dans un processus progressif et continu que vos enfants auront à suivre de l’école au collège. Voici ce qu’il faut retenir... Bonne route.

L’APER : l’attestation de première éducation à la route

Mise en place par la circulaire du 25 octobre 2002, cette attestation valide les premières acquisitions depuis l’école maternelle et tout au long de l’enseignement primaire. Un programme pédagogique, traitant du piéton, du passager et du rouleur est développé et approfondi pendant les années de maternelle et de primaire Cette attestation est délivrée en fin de CM2 et est intégrée dans le livret scolaire de l’enfant.

L'ASSR1 : l’attestation sécurité routière de premier niveau

Cette attestation, est passée en classe de 5e. Il s'agit d'un contrôle des connaissances visant à vérifier que les élèves savent analyser les dangers auxquels ils peuvent être exposés en tant que piéton, cycliste, cyclomotoriste ou usager de transport en commun.

L’épreuve est théorique et comporte une série de 20 questions à choix multiples articulées autour de séquences vidéo. Cette épreuve est réalisée généralement en mars de chaque année dans tous les établissements scolaires publics ou privés sous contrat. Cette attestation est obligatoire pour pouvoir s’inscrire à la formation pratique du BSR (Brevet de sécurité Routière).

Le BSR : le brevet de sécurité routière

Le BSR est une formation obligatoire pour conduire un cyclomoteur (mobylette, scooter) à partir de 14 ans ou un quadricycle léger à moteur (voiturette). Elle comprend une partie théorique (l’ASSR1) et une partie pratique de 5 heures en circulation.

L’ ASSR2 : l'attestation sécurité routière de second niveau

L'ASSR 2, passée en classe de 3e, est obligatoire pour l'inscription au permis de conduire des catégories "A" et "A1" (permis moto) ou "B" (permis voiture, que ce soit pour la filière de l'apprentissage anticipé de la conduite, AAC, appelée souvent conduite accompagnée ou pour la filière traditionnelle). Il s’agit également d’une épreuve théorique de 20 questions articulées autour de séquences vidéo. Pour les jeunes déscolarisés ou les étrangers arrivant en France, il leur sera nécessaire d’obtenir l’ASR (Attestation de sécurité Routière). Cette dernière est obligatoire pour s’inscrire à la formation pratique du BSR ou aux permis de conduire des catégories A, A1 et B.

Cette épreuve théorique vise, comme les ASSR1 et 2, à vérifier que les candidats connaissent les règles élémentaires de la sécurité sur la route. Les Groupements d'Etablissements de l'éducation nationale (GRETA) se chargent d’organiser cette épreuve deux fois par an. La préparation peut se faire dans les auto-écoles, les associations d'insertion ou de réinsertion sociale ou professionnelle et dans d'autres organismes de formation professionnelle agréés.


Imprimer la fiche conseil

Retour aux fiches
AGPM Assurance Epargne Santé Prévoyance
Fiche téléchargée sur le site : www.agpm.fr